Dégustation Prieuré Roch avec Yannick CHAMP - le 24 mai 2017

 

Yannick CHAMP nous a offert une MAGNIFIQUE dégustation des vins de Prieuré Roch mercredi 24 mai 2017.

Tout d'abord, il nous a fait la surprise d’arriver avec non pas un mais deux vins mystères !

Nous avons démarré directement sur le très solaire et généreux millésime 2009 avec la comparaison des 3 cuvées produites depuis 2002 à partir de la parcelle emblématique du Clos des Corvées à savoir le « NSG 1er Cru » (élaboré à partir des plus jeunes vignes du clos 40/50 ans), le « NSG 1er Cru VV » (à partir des vieilles vignes 70/80 ans) et bien sûr la cuvée premium, « Le Clos des Corvées » issue du premier tri des plus belles grappes millerandées. Puis nous avons partagé le premier vin Mystère : Un deuxième « Clos des Corvées » tout en délicatesse sur le millésime 2008 (année plus froide et compliquée avec de très petits rendements) dégusté à l’aveugle en parallèle du 2009…

Yannick en a profité pour nous expliquer sa vision de la vendange entière, à la fois garde-fou empêchant tout compromis sur la qualité du végétal et vecteur d’un développement aromatique exceptionnel … qui pourtant n’explique pas le nez « Roch »  si particulier et dont nous sommes très fans.

Puis plongée sur le Grand Cru Clos de Vougeot avec le tout jeune 2014 (un véritable infanticide…) suivi du magnifique 2004, un des premiers millésimes de Yannick au Domaine et un de ses préférés malgré les difficultés rencontrées cette année-là dans les vignes et en vinification du fait de la toute petite récolte.

Pour le final, Yannick a partagé avec nous le 2è vin mystère de la soirée, une cuvée unique, produite en 2013 à partir de l’assemblage des raisins du « Clos Goyotte » (Clos hors norme de Vosne-Romanée que le Domaine possède en monopole), et des raisins des « Hautes Maizières », et sobrement dénommée  Vosne-Romanée Vieilles Vignes2013.

Évidemment l’ambiance s’est un petit peu tendue lorsque Yannick nous a indiqué que 85 à 90% de la production du Domaine partait à l’export ! Heureusement sa promesse de revenir très vite pour nous faire découvrir le fameux Clos Goyotte et le Clos de Bèze du Domaine nous a permis de terminer cette dégustation de très très bonne humeur…

 

Programme de la dégustation :

  • Nuits-Saint-Georges 1er Cru 2009
  • NSG 1er Cru Vieilles Vignes 2009
  • NSG 1er Cru Le Clos des Corvées 2009
  • NSG 1er Cru Le Clos des Corvées 2008
  • Clos de Vougeot 2014
  • Clos de Vougeot 2004
  • Vosne Romanée Vieilles Vignes 2013

 

 

Le Domaine Prieuré Roch :

Le Domaine Prieuré-Roch a été créé en 1988 par Henry-Frédéric Roch avec le rachat de 2 hectares de Vosne-Romanée sur 4 parcelles différentes. Mais Henry-Frédéric Roch n’arrive pas à la vigne tout à fait par hasard…

Il est le fils de Pauline Roch (soeur de Lalou Bize-Leroy - Domaine Leroy) et le petit-fils d'Henry Leroy, fondateur légendaire du célèbre négoce de vin Maison Leroy devenu co-propriétaire à 50% du Domaine de la Romanée-Conti en 1942. Au décès de son frère Charles en 1992, Henry-Frédéric devient co-gérant avec Aubert de Villaine de la Romanée-Conti. Il a alors 30 ans. Pour autant Il ne perd pas de vue son propre Domaine et s'engage en précurseur sur la voie des Bourgognes natures à l'expression la plus pure . Au fil du temps, le Domaine Prieuré-Roch fait de très belles acquisitions de parcelles: le "Clos des Corvées", un monopole de 5,4 ha en 1er Cru de NSG, 1,02 Ha de "Les Suchots" à Vosne, un 1er Cru qui touche "Les Richebourgs" et "la Romanée-Saint-Vivant", 0,68 Ha de Clos de Vougeot situés juste en dessous du château ou encore 1 Ha de Chambertin "Clos de Bèze »

En 2002, Yannick Champ arrive au Domaine pour un stage de 2 semaines au terme desquelles il décide d’abandonner ses études de médecine à Paris pour devenir vigneron. Auprès d’Henry-Frédéric, il s’initie aux méthodes de culture et de vinification naturelles tout en effectuant un master spécialisé Vigne et Terroir à Dijon. En 2005 il devient responsable de cave, puis régisseur en 2008 et cogérant en 2010.

Aujourd’hui, le Domaine Prieuré Roch s’étend sur 14 Ha de vignes.
La philosophie d’Henri-Frédéric Roch et de Yannick Champ, face à leurs terroirs d'exception, est d’accompagner le raisin le plus sobrement possible, de la façon la plus humble, afin de pouvoir « accoucher » de vins purs, sincères et représentatifs de leurs origines. L'utilisation de produits de synthèses est bannie à la vigne comme au chai et les vins sont réalisés sans soufre ajoutés selon les préceptes de la biodynamie. La notion d’équilibre est fondamentale. Équilibre des sols, équilibre de la plante, équilibre du vin, et donc équilibre du geste vigneron qui entretient et conduit la matière vivante selon ce qu’elle est et non ce qu’elle doit être. Les vins développent une aromatique éclatante où le Pinot exprime une pureté remarquable de fruits et de fleurs, soutenu par une texture extrêmement délicate...

NB : Le symbole du domaine apposé sur les étiquettes des vins, emprunte, à l’ancienne Egypte le hiéroglyphe signifiant la viticulture et évoque à la fois les puissances qui nous dépassent (la nature, le terroir, le temps dans le millésime), l’œil humain (la puissance qui se sait limitée, qui conduit, écoute, reçoit et protège ce qui vient de l’autre), les grumes du raisin et la vie végétale...